Nuit fauve

Dans la chaleur moite de cette chambre
Ma langue parcoure ton corps couleur ambre
L’humidité séchée de ton front blond
Excite mes sens à l’ébullition
A travers tes lèvres roses farouches
J’aperçois tes mots sensuels qui se touchent
Dans un mouvement décidé en profondeur
Le vertigineux plaisir t’emmène dans les hauteurs
Comme le début d’un superbe amour.
Tu réclames, tu insistes, tu en veux encore
La tension continue avec autant de douceur
Jusqu’à ce que j’injecte mon venin, mon cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *