dream-993984_960_720

Mon petit bourgeon

Immergé dans des pensées nébuleuses
Il se tient près de la cabane de la plage
Et pense à celui qu’il aimerait aimer
Bien trop loin pour qu’il puisse le regarder

Il appelle ce prénom qu’il ne connait pas
Sa voix dérive au large des côtes
Marchant le long du chemin argenté
Rejoignant les profondeurs de son âme

Chaque jour il revient ici, à cet endroit
Marqué par ce souvenir qu’il a oublié
Doucement caressé par la brise
Et le vent qui le prend dans ses bras

Mais comme chaque jour il soupire
Las de ne pas entendre d’écho à ses appels
Sa silhouette solitaire doucement
Dos à la lune qui ne l’éclaire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *