OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les mots : la mort

27. Tout le monde meurt. J’en ai pris connaissance par un jour ensoleillé où l’on m’a dit « Mamie Jacqueline est morte ». C’est abstrait la mort. Devant moi, le banc en bois qui est dans l’allée. Il finira dans le cellier. Depuis il a disparu. La balançoire également, avec ses anneaux qui ont eux […]

535083756_1280x720

Les mots : doivent ils être beaux ?

26. Les mots doivent ils désigner quelque chose de beau pour être signifiants et intéressants ? Et beaux eux mêmes ? Pendant longtemps, je pensais qu’un texte devait parler d’une belle femme ou d’un beau paysage pour être beau. Puis vinrent Les Choses de Perec dans ma vie, une accumulation d’objets matériels quelconque pour un […]

matches-171732_960_720

Les mots : nom de Dieu

30. « Oh… nom de Dieu ». Ce juron entendu l’autre jour dans la rue m’a renvoyé en une fraction d’instant vers l’enfance. La tradition familiale paternelle veut que ça soit le premier mot des garçons. Symbole de liberté et d’indépendance parentale, il ne devait être prononcé qu’avec mon grand père et mes cousins. Toléré […]

MISAWA CITY, Japan - A Cirque Dreams contortionists bends her body in unusual ways during the Jungle Fantasy World Tour show held at the Misawa Civic Center Jan. 18. Cirque Dreams Jungle Fantasy World Tour performs for servicemembers and their families as part of an Armed Forces Entertainment show. (U.S. Air Force photo/Tech. Sgt. Marie Brown)

Les mots : Peter Pan

31. S’il ne devait rester qu’un seul livre, une seule histoire, un seul personnage, un seul autour, ça serait lui. Je l’ai connu petit dans un livre de Disney. Habillé de vert avec un crocodile. Je l’ai rencontré plus part à Hampstead puis au London Museum, sous une petite pierre avec son costume couleurs d’automne. […]

12413219615_780d783a84_b

Les mots : amitiés particulières

14. Je me souviens de ces instants singuliers. Georges de Sarre et Alexandre Motier dans les Amitiés Particulières. Peyrefitte venait de les séparer par la mort. Georges de Sarre était seul. Avec moi… Ou j’étais seul, avec lui. J’étais George, amoureux d’Alexandre, amoureux de l’éveil des sentiments. J’en voulais à Peyrefitte d’avoir tué Alexandre. Il […]

Les mots honnêtes

Si je devais être honnête avec moi même (j’écris si parce que personne ne m’y oblige et qu’on l’est finalement pas si souvent que ça) je dirais que je n’écris pas pour être célèbre. Ma volonté d’être lu ne passe pas (plus ?) par le désir d’être adulé ou connu. Reconnu pour ce que j’écris […]