kaleidoscope-647456_960_720

Echo

Les voix sont passées, sont reparties, exilées dans une partie inaccessible du cortex. Comme oubliées. Tumultueuses, elles sont résisté, retranchées dans les souvenirs écorchés d’une vision inachevée. Sculpture de lumière indescriptible. Elles marmonnent les paroles sacrées sorties d’un chœur inquiétant. Te souviendras tu de moi ? Questions et réponses ignorées par l’oubli, restant comme une […]

view-of-death-valley-national-park-from-dante-point-nevada

Au sommet de la montagne

Je ne suis rien, mais le temps glisse sur mes mais Comme les corolles du vent sur le bord de la journée Libère moi de mes erreurs Chaque fois que je chante ton nom J’aimerais être libre Au sommet de ta montagne Sentir ta puissance Et entendre la voix de ta contrée magnifique J’ai honte […]

sofa-749629_960_720

Les chiens

Laissez le chien aboyer édentée il ne serait pas nuire au requin Parce qu’ils continuent à détourner le fonds Et crabbing terres publiques Dollar destiné à développer les chantiers dans les villes réputées Stole par de riches devenant plus riches jour par jour Pauvre languissante dans la pauvreté sans salaire alarmes urgentes pour les anneaux […]

matches-171732_960_720

Les mots : nom de Dieu

30. « Oh… nom de Dieu ». Ce juron entendu l’autre jour dans la rue m’a renvoyé en une fraction d’instant vers l’enfance. La tradition familiale paternelle veut que ça soit le premier mot des garçons. Symbole de liberté et d’indépendance parentale, il ne devait être prononcé qu’avec mon grand père et mes cousins. Toléré […]

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

D’ici

Dans le silence ou dans le bruit Tu me manques à chaque présence Tu me manques à chaque absence Tous nos échanges perdus Dans ce temps informel qui nous a tué Se dissolvent dans mon esprit confus Qui dépasse cette limite impalpable Après laquelle l’oubli est inévitable Tu me manques à chaque présence Tu me […]

Le_Reve_Theater_at_the_Wynn_(end_of_the_show)

B.W.

Mèche blonde jaugeant son front haut Dis moi simplement si tu m’aimes Carbonise moi par le feu du baiser Allume le brasier du regard Théâtre de l’instant d’une fugace allure Qui sentit le temps d’un souffle frais Epargne moi l’éparse douleur D’une rupture mort née affligeante

mandelbulb-1352248_960_720

Oracle

La vérité porte une équilibre d’où se répand une lumière crue. Offrez moi ce choix où la grâce redonne la vue. Faites moi écouter la beauté des spectacles enivrant. Exultez les sons adorés où l’âme se déplace en volant.

mort

Suicide littéraire

L’auteur écrit sans but précis Ses mots s’enchainent sans intérêt Ses pensées s’amusent par écrit Mas il sait que personne ne le lirait S’il n’avait pas été dit génie En alignant des vers contrefaits Ainsi par un quelconque lundi Il prit sa retraite stoppa ses méfaits Et retourna ses lignes contre lui